Hommage, bus de dépistage et sécurité

6 juillet 2020 | Santé, Sécurité

Vendredi 3 juillet, Mont-saint-Martin et l’agglomération longovicienne accueillaient des représentants de l’État, des élus départementaux et régionaux… La visite débutait par le bus de dépistage Covid-19 (par test RT-PCR, gratuit, sans rendez-vous et sans ordonnance médicale) stationné sur l’ancien parking du commerce “Ibrahim”. Une opération en partenariat avec le Smitral, les services de l’État et la Ville de Mont-Saint-Martin.

Étaient présents : Jean-Marc Borello, président du Groupe SOS, Éric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle, Frédéric Carre, sous-préfet de Meurthe-et-Moselle, Véronique Guillotin, sénatrice, Xavier Paluszkiewicz, député, Éliane Piquet, déléguée territoriale de l’Agence régionale de santé… Un rassemblement loin de passer inaperçu au cœur du Val, peu habitué à recevoir ce genre de cérémonial…

Après avoir reçu cette délégation, Monsieur le Maire Serge De Carli s’est rendu au Lycée Alfred Mézières de Longwy, où le préfet tenait une conférence-rencontre sur le thème de la sécurité, en présence d’autres maires des environs : Jean-Marc Fournel (Longwy), Hamdi Toudma (Longlaville), Gérard Didelot (Herserange), Pierrick Spizak (Villerupt), etc. Présence écourtée pour Monsieur De Carli, puisqu’un rendez-vous d’une autre importance émotionnelle et symbolique l’attendait à l’Hôpital du groupe SOS Santé.

C’est en effet là que Jean-Marc Borello, Mickaël Munier, directeur du groupe SOS Santé, accompagnés de Virginie Cayre, assistante de direction de l’ARS Grand Est et Eliane Piquet, déléguée territoriale de l’Agence régionale de santé, inauguraient une salle au nom de Catherine Didier à l’IFAS. Catherine Didier, seule soignante de la région Grand Est décédée du Covid-19 durant la crise sanitaire. Mise à l’honneur au cours d’un hommage poignant en présence de ses filles Jennifer et Alison.

Monsieur le Maire, accompagné de M. Giovanni Morabito,  conseiller municipal délégué à la santé, conclura ainsi : “Ce satané virus a quelque chose de révolutionnaire puisqu’il a mis sous les faisceaux un certain nombre d’hommes et de femmes en France dont on ne parlait pas souvent. Les aide-soignants, les petites mains, les éboueurs, les caissières, les enseignants… J’espère en tout cas que cette période, qui n’est pas achevée, permettra qu’on en tire des éléments salvateurs pour la société parce qu’à mon sens la santé n’est pas une marchandise, l’hôpital n’est pas un magasin, et les patients ne sont pas des clients…”

Galerie Photo

* Tous les logos, visuels, images, photos ou textes sont la propriété exclusive de la ville de Mont-Saint-Martin ils ne peuvent être utilisés sans permission. Toute adaptation ou utilisation d'extrait de ce site internet sans autorisation écrite entraîneras des sanctions adaptées.

Catégories

Archives

Taille du texte
X