Mont-Saint-Martin, les écoles resteront fermées…

5 mai 2020 | coronavirus, Éducation, Enfance

Suite à l’annonce du premier ministre Edouard Philippe le 28 avril concernant le déconfinement du 11 mai et plus particulièrement le volet éducation, le Maire de Mont-Saint-Martin, élus et services se sont consultés.

Dès 9h le lendemain, une réunion Education rassemblant élus et services de la ville (direction générale, moyens généraux, pôle éducation et service jeunesse) avait lieu dans la salle du Conseil Municipal pour évaluer et parler de l’éventuelle rentrée scolaire particulière annoncée par le gouvernement. Les premiers constats commençaient dès lors à être dressés : soucis de cantine, problème de transport, difficultés d’organisations des désinfections et ménages… Les idées convergeant aussi : impossibilité d’organiser un accueil maternel en respectant les consignes sanitaires, « leurre pédagogique » (tout en félicitant le travail du télé-enseignement assuré par les enseignants)…

N’étant pas associé aux réflexions gouvernementales qui pourtant se déchargent sur les responsabilités des élus locaux, Serge De Carli et son premier adjoint Patrice Marini (par ailleurs tous deux directeurs d’écoles primaires) n’entendaient pas en faire de même pour Mont-Saint-Martin, et souhaitaient donc sonder les équipes enseignantes, le personnel communal, etc. avant l’annonce d’une quelconque décision.

Passé la semaine dernière un premier rendez-vous en visio-conférence entre Maires locaux, ce lundi 4 mai, une nouvelle fois dans la salle du Conseil Municipal se retrouvaient : élus, services municipaux, représentants pédagogique de chaque groupe scolaire de la ville, représentants de parents d’élève et l’inspecteur académique.

Les mêmes questions et problématiques qu’à la première réunion, émises par d’autres personnes, sont vite revenues sur le tapis. Les représentants de parents d’élèves ayant l’opportunité de s’exprimer sur leurs craintes et angoisses face à M. l’inspecteur dont le rôle n’était pas – dixit lui-même – de mettre de la pression. M. Stempert évoquant les paradoxes des conditions d’un accueil maternel contre nature avec le programme pédagogique du ministère de l’éducation, les 1 millions d’élèves « perdus » (tout en félicitant le télétravail mis en œuvre par les enseignants), la possibilité d’un accueil minimum pour les enfants du personnel enseignant, l’enjeu de la possibilité de ramener quelques-uns de ceux qui en ont le plus besoin vers l’école, le fait que certaines classes d’écoles de la ville ne se prêtaient pas du tout à une réouverture, etc… Et de demander à ce que la position de la ville puisse être claire.

« Contrairement à d’autres, nous sommes clairs nous ! » a répondu M. De Carli… Continuant, puisque le Président de la République dès sa première allocution du 12 mars avait déclaré « nous sommes en guerre », avec un parallèle sur la situation du pays en 1940 alors que le pays bien que paré de la ligne Maginot ou d’équipement de combat, n’était pas prêt.

Monsieur le Maire a tenu à souligner l’importance des vrais « premiers de cordées », ceux qui ont continué à faire tourner le pays : personnel soignant, enseignants, ripeurs, commerçants, etc. ainsi que les communes au front depuis le début de l’épidémie.

Fustigeant l’incohérence de l’Etat qui demande aux Maires de prendre la responsabilité d’ouvrir les écoles dans tous les départements alors que les collèges ont interdiction d’ouvrir en zone rouge. Rappelant l’intervention remarquée sur les réseaux sociaux du député de la 3ème circonscription de Meurthe-et-Moselle expliquant avoir voté le plan de déconfinement du gouvernement et réouvertures de classes le 11 mai, mais affirmant que s’il était père concerné aujourd’hui il ne mettrait pas ses enfants à l’école. Dénonçant la lourde responsabilité mise sur les épaules des familles qui devraient choisir de scolariser ou pas leurs enfants, sous entendant qu’il y’a un risque. Risques dont les responsabilités seraient à assumer par les Maires et élus locaux…

C’est donc avec la compréhension de ce que cela va engendrer. Assumant pleinement son rôle et décisions, que M. le Maire a annoncé que, dans le cadre du principe de précaution, les écoles de la ville de Mont-Saint-Martin n’ouvriront pas au 11 mai 2020.

Et vous propose de prendre connaissance de sa déclaration sur le sujet : https://mairie-montsaintmartin.fr/declarationmlemaire/

Attestation et arrêté municipal sur le maintien de la fermetures des écoles maternelles et élémentaires à télécharger sur la page du Pôle Education : www.mairie-montsaintmartin.fr/pole-education/

https://mairie-montsaintmartin.fr/coronavirus/

 

Galerie Photo

* Tous les logos, visuels, images, photos ou textes sont la propriété exclusive de la ville de Mont-Saint-Martin ils ne peuvent être utilisés sans permission. Toute adaptation ou utilisation d'extrait de ce site internet sans autorisation écrite entraîneras des sanctions adaptées.

Catégories

Archives

Taille du texte
X