Table ronde « Restauration scolaire et diététique »

12 avril 2022 | Éducation, Enfance, Jeunesse, Santé

Jeudi 7 avril une table ronde sur le thème « Restauration scolaire et diététique » s’est déroulée à la mairie de Mont-Saint-Martin. Antoinette Di Pelino, adjointe aux affaires scolaires et les élus de sa commission étaient présents à cette occasion avec « La minute gourmande de Ludo » – le prestataire de notre restauration scolaire – représentée par M. Weber (gérant) et Mme Godenir, Mme Fauconnier (diététicienne), ainsi que les services périscolaires et moyens généraux.

Antoinette Di Pelino : « L’alimentation est d’une importance capitale pour la santé et l’équilibre de l’enfant. C’est pourquoi, et depuis très longtemps, nous sommes soucieux du contenu de l’assiette de nos enfants. Cela commence par un service de qualité, un suivi constant et une vigilance accrue sur l’équilibre alimentaire. Nous sommes attentifs à la diversité des plats proposés, de la quantité servie, des produits biologiques, du circuit court à l’achat local ».

Mme Godenir a expliqué que le plan alimentaire est soumis à une diététicienne – Mme Fauconnier – pour validation, en adéquation avec les prescriptions du décret de janvier et septembre 2012 dont l’objectif est d’atteindre l’équilibre nutritionnel des repas servis en restauration scolaire (Art. D. 230-25). Ceci par le biais de : propositions pour chaque déjeuner de quatre ou cinq plats, dont nécessairement un plat principal comprenant une garniture, et un produit laitier ; le respect d’exigences minimales de variété des plats servis ; la mise à disposition de portions de taille adaptée. Un arrêté conjoint du ministre de la défense, des ministres chargés de l’outre-mer et des collectivités territoriales, de la santé, de l’alimentation, de la consommation et de l’éducation nationale précise la nature des exigences sur la diversité des plats servis, sur le service de l’eau, du pain, du sel et des sauces. C’est dans ce cadre que les menus seront élaborés sur une projection de 6 semaines, 3 semaines durant les vacances, eu égard à la saisonnalité des produits frais.

Mme Fauconnier a souligné que les objectifs de la loi EGalim (loi issue des États Généraux de l’alimentation) promulguée en novembre 2018 sont pris en compte. À savoir : favoriser une alimentation saine, sûre et durable pour tous ; renforcer le bien-être animal ; réduire l’utilisation du plastique dans le domaine alimentaire ; améliorer les conditions sanitaires et environnementales de production ; permettre aux agriculteurs d’avoir un revenu digne en répartissant mieux la valeur. Antoinette Di Pelino précisant que la mairie de Mont-Saint-Martin avait sans plus attendre mis en place certaines mesures (comme proposer au moins 50% de produits durables ou sous signe d’origine ou de qualité dont au moins 20% de produits bio ou mettre un menu végétarien par semaine). D’autres projets sont également en cours de réalisation comme une animation « self-service » pour que les enfants appréhendent mieux l’équilibre de leur repas.

Galerie Photo

* Tous les logos, visuels, images, photos ou textes sont la propriété exclusive de la ville de Mont-Saint-Martin ils ne peuvent être utilisés sans permission. Toute adaptation ou utilisation d'extrait de ce site internet sans autorisation écrite entraîneras des sanctions adaptées.

Catégories

Archives

Taille du texte
X