image image
image image

Le résultat du recensement de la population de 2017 est à marquer d’une pierre blanche car l’inversion de la courbe se vérifie nettement. La crise et la disparition de la sidérurgie avait entrainé une perte de population dans notre ville. De plus de 10 000 en 1982, elle n’était plus que de 8013 habitants trente ans après. Après des décennies de baisse, la population remonte à 8 788, soit une augmentation de 10%. Cela montre l’attractivité d’une ville grâce à la proximité avec les frontières belge et luxembourgeoise. Le maire Serge De Carli a souhaité marquer le coup en organisant une réunion exceptionnelle le 7 novembre dernier. Dans son intervention, il a notamment précisé : « Je ne connais pas beaucoup de villes qui enregistrent une telle hausse de la population, qui est l’équivalent du village d’Ugny. On sent la poussée démographique, on devrait arriver d’ici dix à quinze ans à plus de 10 000 habitants ». Sur le plan de l’urbanisme, la ville a travaillé sur la création de nouveaux quartiers pour favoriser du lien et valoriser une harmonisation du vivre ensemble. Le premier magistrat a rappelé l’arrivée de l’Hôtel de Police, la zone commerciale, mais aussi des projets comme la construction du nouveau Collège, actée par le Département et qui devrait voir le jour aux alentours de 2020. Ce sera un nouvel établissement qui accueillera 300 à 400 élèves du second degré et 200 à 250 élèves de CM1-CM2. Bien entendu, les agents recenseurs ont été mis à l’honneur lors de cette réunion.

Taille du texte
X