image image
image image

La municipalité, les associations des anciens combattants, les corps constitués et l‘Harmonie municipale ont célébré ce vendredi le 70ème anniversaire de la victoire du 8 mai 1945 et la fête nationale des déportés. Tout d‘abord, le cortège s’est rassemblé devant la stèle du Général De Gaulle, et s‘est rendu ensuite place Ambroise Thomas afin de fleurir la plaque des résistants et patriotes de Mont Saint Martin. Puis, après avoir déposé une gerbe au Monument aux Morts et à  La Paix, Michel Richard, représentant les anciens combattants a évoqué le devoir de mémoire, respectueux du sacrifice imposé à  nos populations. Quant à  Serge De Carli, maire et conseiller départemental, a rappelé le contexte de crise politique de l‘époque : « Mais au-delà  du peuple allemand, c‘est bien tout un système économique et financier, déjà  apatride, qui s‘est mis au service de ce régime d‘extrême droite. Ce sont bien des capitaux américains, anglais, et encore français qui ont soutenu l‘effort de guerre d‘une nation aryenne dont la tâche première devait être l‘éradication de l‘Union soviétique et du communisme. L‘ennemi absolu, noyauté par la juiverie internationale disaient-il». Les enfants de l‘école Jean de La Fontaine, ont ensuite lu des textes et des poèmes de déportés. Enfin, tous les invités se sont retrouvés autour du verre de l‘amitié.

Taille du texte
X