image
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Aôut Aôut Octobre Novembre Décembre 
2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 


image

 
image Une Maison de Santé Provisoire
image

Dès le début de l‘année 2014, une maison de santé sera opérationnelle pour permettre aux habitants de la ville de consulter et suivre des soins. Elle est située sur la Rue de Bordeaux ; dans des modules provisoires avec tout le confort nécessaires aux professionnels. Cette opération entre dans la procédure ANRU et permet ainsi au Kinésithérapeute du centre commercial Les Bleuets de transférer son activité. Il est ainsi le premier professionnel de santé à  innover et sera rejoint par une infirmière libérale. L‘enjeu consiste à  permettre à  d‘autres professionnels de santé de compléter l‘offre. Des contacts ont déjà  été pris avec des médecins et des spécialistes venant d‘hà´pitaux de la région. Après la destruction du centre commercial Les Bleuets, qui se fera dans le courant de l‘année à  venir, la ville lancera alors des travaux d‘une maison de santé définitive sur l‘espace libéré.


image

 
image La jeunesse rend hommage à  Mandela
image image
image image

Après le vibrant hommage du Conseil Municipal à  Mandela de vendredi 20 décembre, le service jeunesse a organisé ce mardi 23 décembre, le vernissage de la fresque sur le « grand homme ». C‘est dans le cadre d‘un chantier jeune pour la réalisation d‘une œuvre sur le thème du respect, la paix, et la tolérance, que cinq jeunes de cet atelier sont tombés d‘accord et ont retenu le portrait de Nelson Mandela pour illustrer ces valeurs. Une fresque en noir et blanc avec comme graphisme le mot « respect » qui souligne les traits du visage, et cette seule citation : «Une nation arc-en-ciel, en paix avec elle-même et avec le monde». Un portrait peint sous la houlette de Virginie Borace et qui fait face à  l‘entrée de l‘espace Mohamed Rachek, comme un message sur la résistance, l‘engagement et l‘indulgence pour toute la jeunesse a précisé le maire, Serge De Carli. Ce travail parfois difficile, sera récompensé puisque les cinq artistes partiront à  Morzine pour un séjour en Ski.


image

 
image Une centenaire fêtée
image image
image image

Cette année, c‘est la troisième fois que la municipalité honore l‘une de ses habitantes pour son âge. Il est vrai que 100 ans ça se fête. Une petite cérémonie très chaleureuse s‘est donc tenue, ce 23 décembre, veille de réveillon de Noël, pour fêter l‘anniversaire de Madame Suzanne Damiens. Le maire, Serge De Carli, Claudine Leclerc, adjointe aux affaires sociales ainsi que Aldo Schio, président de l‘ARPA se sont rendus à  la maison de retraite « La roche aux Carmes » pour cet événement. Entourée de ses proches, d‘amis et du personnel de l‘établissement, elle a été particulièrement émue et enchantée par tant de sollicitude. Madame Damiens est née à  Joeuf, d‘un père douanier et d‘une mère au foyer. Elle apprend le métier de couturière et elle épouse en 1946 Roger Damiens. Ils vivront à  Longwy puis à  Mont Saint Martin, la famille s‘agrandit avec les naissances de deux enfants, puis quatre petits enfants et trois arrière petits enfants. Elle a traversée durant un siècle toutes les péripéties de l‘histoire et toute l‘évolution de la société. Nous renouvelons tous nos vœux à  cette dame si sympathique.


image

 
image Vote du budget 2014 adopté à  l‘unanimité
image image
image image

Le conseil municipal s‘est réuni, ce vendredi 20 décembre pour voter le dernier budget de sa mandature. Le maire, Serge De Carli, avant de procéder à  l‘ordre du jour, a souhaité rendre un vibrant hommage à  Nelson Mandela. Le premier magistrat a proposé que la nouvelle rue ouvrant le quartier du Val vers la rue du Faisceau porte le nom de l‘ancien Président de l‘Afrique du Sud. Il a demandé à  la salle de se lever et d‘applaudir, en forme de témoignage, ce grand personnage historique. Le conseil a repris son cours avec le vote du budget primitif de l‘année 2014. Présenté par l‘adjoint aux finances, Patrice Marini ce budget se veut « Volontariste, courageux, solidaire et ambitieux », il a précisé qu‘une enveloppe de plus de 800 000€ d‘investissement était à  disposition de la future équipe municipale. Il a ensuite été soumis au vote et adopté à  l‘unanimité. Un moment historique puisque c‘est le premier budget approuvé par l‘ensemble des conseillers.


image

 
image Notre Dame-de-l‘Assomption laisse sa place à  une Maison pastorale
image

Avant la démolition de l‘église du Plateau, à  la mi-janvier, le diocèse ainsi que la municipalité ont souhaité, ce mercredi 18 décembre faire le point sur le renouveau envisagé. L‘église Notre-Dame-de-l‘Asomption a été construite en 1959. L‘édifice a mal vieilli en raison d‘infiltration d‘eau liée à  un défaut de toiture et à  des problèmes de structures. C‘est pourquoi elle n‘est plus utilisée pour les cérémonies religieuses depuis 2010. Robert Marchal, vicaire épiscopal, a souhaité souligner que : « Le secteur pastoral du Pays-Haut est composé de sept paroisses et compte à  lui seul 64 églises. Du fait que la plupart, ont été construites après 1905, soit après la loi de la séparation des églises et de l‘Etat, elles sont entièrement à  la charge des paroisses. Dès 2010, l‘évêché a créé une commission pour étudier toutes les possibilités et consulter l‘ensemble des paroissiens concernant ce lieu de culte. Il a été décidé la déconstruction et la construction d‘une Maison Pastorale ». Les travaux de démolition se termineront pour la fin février et les travaux à  l‘emplacement débuteront au printemps pour une durée de 8 mois. « Ce lieu aura une superficie de 410 m². Elle comprendra une chapelle, des salles de réunions et des vitraux en dalles de verre signés Gillen de l‘église du Plateau, orneront la future Maison » a souligné l‘abbé Jean François Amiot. Pour le maire, Serge De Carli, la ville n‘est pas partie prenante dans cette opération. Elle a un rà´le d‘accompagnement pour que ce nouveau bâtiment s‘intègre au mieux à  l‘urbanisme du quartier.


image

 
image « Camion des Mots », silence on tourne !
image image
image image

C‘est la sixième fois consécutives que la ville accueille l‘opération pédagogique intitulée « Le Camion des Mots ». Celui-ci s‘est arrêté pendant deux jours, jeudi 19 et vendredi 20 décembre à  l‘école Albert Iehlen. Pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont changé de formule. Il s‘agit dorénavant d‘un travail sur la création d‘une animation vidéo. Tout a commencé, il y a quelques semaines lorsque les élèves ont du choisir et étudier un texte pour l‘adapter sous une forme de « mini métrage » de trois minutes. Le camion transformé en un véritable studio de cinéma avec des professionnels comme un cadreur et un réalisateur, a permis aux enfants de tourner leur scène comme au cinéma. Ce nouveau projet pédagogique a pour ambition de développer l‘écoute, l‘esprit critique et l‘expression écrite et orale. Cinq classes de notre commune ont ainsi participé à  cette animation qui fera l‘objet d‘un concours national en fin d‘année scolaire. Les enfants ravis, ont pu jouer à  l‘« Actors Studio » en langue française.


image

 
image Le Conseil Municipal des Enfants en visite en Mairie
image image
image image

Le Conseil Municipal des Enfants élu en novembre dernier, est venu ce mercredi 18 décembre en mairie pour une visite officielle. Tout d‘abord, les membres du C.M.E. se sont réunis pour un échange avec le 1er magistrat de la commune sur le fonctionnement de la démocratie locale. Au hasard des circonstances, les jeunes élus ont pu rencontrer François Proisy, Sous-préfet de Briey. Ils lui ont demandé de visiter la Sous-préfecture, bien entendu ce dernier a répondu positivement et se ferait une joie de les accueillir. Ensuite, ils se sont rendus dans les différents services et ont posé de nombreuses questions aux agents sur le rà´le et le travail de l‘administration. Pour ces jeunes citoyens c‘est une entrée en matière dans leur nouvelle fonction afin d‘appréhender au mieux, la démocratie et le service public.


image

 
image Réveillon solidaire pour 150 personnes
image

La solidarité était encore de mise à  Mont Saint Martin, ce mardi soir du 17 décembre. Plus de 150 personnes, représentants 43 familles, étaient les invitées du C.C.A.S., de l‘épicerie sociale et de l‘association Portes z‘Ouvertes. Avec la collaboration des différents comités de la Croix Rouge, du Secours Populaire et du Secours Catholique qui sont parties prenantes dans ce réveillon solidaire, une trentaine de bénévoles a participé et a servi les convives durant toute la soirée. Pour la troisième année consécutive, ces concitoyens, victimes de la crise du système économique et social, ont bénéficié d‘un repas de fête de fin d‘année et donc une occasion de passer tous ensemble, un moment agréable tout en cultivant du lien social. La chorale de jeunes « Chœur de Kanailles » a interprété plusieurs chansons et un spectacle de magie de « Lazzara » a animé cette soirée. Les organisateurs avaient pensé à  tout, même au Père Noël. « Comme l‘an passé, nous allons offrir des cadeaux pour chaque enfant et nous tenons à  remercier le magasin Auchan qui nous les ont gracieusement donnés. » a souligné Claudine Leclerc, adjointe aux affaires sociales. Notons le partenariat ainsi que la contribution du Rotary Club, de l‘entreprise Carradori et de la ville de Mont Saint Martin.


image

 
image Nouvelle prestation pour la Sainte-Cécile
image image
image image

Le concert de la Sainte-Cécile organisé par l'Harmonie Municipale "La Saint-Martinoise" s'est tenu ce dimanche 14 décembre, à  l‘église romane. Cette prestation a une nouvelle fois conquis un auditoire venu nombreux. Le programme était composé en deux parties, la première, inspirée de musique médiévale et classique comme des extraits de symphonies de Tchaïkovski et la seconde par des compositions plus contemporaines et populaires. A ce concert, on a pu aussi apprécier la contribution et la performance du chanteur SARGIS, jeune arménien qui fut très apprécié du public. Ce concert était l‘occasion de rendre un hommage à  Geneviève Henry, disparue depuis peu et qui avait été, depuis sa création, marraine du drapeau de l‘association.


image

 
image Un goà»ter de Noël pour les personnes handicapées
image image
image image

C‘est une rencontre habituelle et incontournable en cette période de fin d‘année, que constitue le goôter des personnes handicapées. Cette après-midi festive de ce samedi 14 décembre a débuté avec une prestation, très appréciée du public, de la chorale de jeunes « Chœur de Kanailles ». Puis, le maire, Serge De Carli entouré d‘élus et de membres du C.C.A.S., a accueilli les invités ainsi que leurs familles. Il a rappelé le travail de la municipalité et de l‘Association des Paralysés de France, sur la problématique du handicap au travers de la commission communale d‘accessibilité. Et en ces temps particulièrement difficiles, il leur a souhaité une année douce et agréable pour 2014. Afin de faire patienter l‘assemblée, le clown « Mémelle », a fait une démonstration de sculptures de ballons, avant l‘arrivée très attendue du Père Noël pour la distribution de friandises et de peluches pour les petits. Notons aussi, la participation des jeunes de l‘association « Portes z‘ouvertes » pour ce goôter convivial et fraternel.


image

 
image Marché de Noël à  l‘école Jules Ferry
image image
image image

L‘association des parents d‘élèves avait organisé, en cette fin d‘après-midi de vendredi 13 décembre, un marché de Noël dans l‘enceinte de la maternelle Jules Ferry. Les visiteurs on pu se restaurer dans un salon de thé, des animations étaient proposées aux enfants telles que, la pêche à  la ligne ou le chamboule-tout. Le Père Noël s‘est aussi prêté à  des séances de photos avec petits et grands. Un marché, qui a connu un vif succès et dont les bénéfices serviront à  des sorties ou à  des jeux pédagogiques pour les élèves.


image

 
image Le Pà¨re Noël dans les maisons de retraites
image image

En cette fin d'année, le C.C.A.S de Mont Saint Martin et les élus, ont accompagné le Père Noël, aux quatre coins de la ville et au-delà , afin de souhaiter de joyeuses fêtes. Comme un avant goôt de Noël et pour la plus grande joie des convives, le Père Noël a distribué cadeaux et friandises, ce mardi 11 décembre, aux résidents de la maison de retraite « Saint Louis » et il sera ce vendredi au « Mirabelliers » à  Lexy et à  « La Roche aux Carmes », la semaine prochaine. Un beau geste d‘affection et de bienveillance pour les anciens de la commune.


image

 
image Le sapin de Noël
image image
image image

C‘est une tradition, le sapin de Noël au 1er étage de la mairie est décoré par les enfants d‘une des écoles de Mont Saint martin. Cette année, ce sont les écoliers de la maternelle Jean Macé, qui ont mis tout leur cœur dans la décoration entièrement imaginée et fabriquée par ces chers bambins. Cette décoration marque pour notre commune le début des festivités de fin d‘année. Comme beaucoup d'autres traditions de Noël, celle du sapin est issue de la fusion d'idées chrétiennes avec des traditions païennes plus anciennes. Entre 2000 et 1200 avant JC, on parlait déjà  d'un arbre (L'épicéa, arbre de l'enfantement), le jour du 24 décembre, puisqu'on considérait ce jour comme la renaissance du soleil. Les celtes avaient adopté un calendrier basé sur les cycles lunaires. A chaque mois lunaire était associé un arbre, l'épicéa fut celui du 24 décembre. Pour le rite païen du solstice d'hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé. On le mentionne pour la première fois comme "arbre de noël" en Alsace vers 1521. A cette même époque, l'étoile au sommet de l'arbre, symbole de l'étoile de Bethleem commença à  se répandre.


image

 
image Les enfants venus en nombre pour la Saint Nicolas
image image
image image

La Lorraine est une des rares régions de France o๠la légende de St Nicolas est encore vivace. Point d‘affaire religieuse dans ce cas précis, malgré la présence de l‘évêque de Myre, qui, rappelons le, se situe en Anatolie du sud-ouest. Depuis le XIIe siècle, on raconte que Saint Nicolas, déguisé, va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour demander aux enfants s'ils ont été obéissants. Les enfants sages reçoivent des cadeaux, des friandises et les méchants reçoivent une trique donnée par le compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard. Mont Saint Martin, n‘a pas échappé à  la tradition qui consiste à  accueillir le saint patron des enfants. C‘est donc, Dimanche 8 décembre, à  la salle Jacques Callot, que Saint Nicolas est venu rencontrer les enfants, à  l‘initiative des comités des fêtes et de la municipalité. La journée a débuté par un spectacle de clowns. Ensuite, le moment tant attendu, Saint Nicolas et son acolyte, le Père Fouettard, ont distribué près de trente kilos de friandises et de mandarines. Pendant toute la semaine dernière, le Saint Patron avait déjà  effectué une apparition dans toutes les écoles de Mont Saint Martin pour le plus grand plaisir de tous, enfants et enseignants.


image

 
image 'Chocolat Blues' : Hommage au premier artiste noir de la scà¨ne française.
image image
image image

A l‘invitation de la Commission Culturelle de la Ville de MONT SAINT MARTIN et de la Régie de Quartier, la production « Les Petits Ruisseaux » a été invitée à  présenter Chocolat blues, pièce écrite par Gérard Noiriel et joué par Gora Diakhaté. A travers l‘histoire de Rafael, il s'agissait de rappeler le rà´le précoce qu'a joué la culture des esclaves afro-américains dans le spectacle vivant en France. Plus généralement, l'ambition était d'aborder sous un angle neuf, la question des discriminations, de l'intégration et de l'émancipation, dans la société française d'aujourd'hui. Nous sommes en 1886. La plupart des Français n'ont encore jamais vu de Noirs. On se moque de lui. On le surnomme "Chocolat", à  cause de sa couleur de peau. Rafael serre les dents et transforme son "handicap" en atout. Puisqu'il fait rire, il deviendra clown. Et ça marche ! Quand il danse, les Français le comparent à  un singe, mais en même temps ils sont fascinés. Ils n'ont jamais vu un homme danser comme lui. Toulouse-Lautrec en fait son portrait, il est filmé par les frères Lumière. Son personnage inspire les écrivains, les publicitaires, les fabricants de jeux, de jouets et de marionnettes. Mais la mode change vite ! à€ l'issue de ce spectacle, s‘en est suivie une rencontre-débat avec l'auteur et le comédien sur la vie de l‘artiste, le racisme actuel et l‘immigration en général. Les spectateurs venus en nombre ont donc passé, une soirée pleine d‘humour en cette période incertaine.


image

 
image Danse avec les stars
image

L'association Scène d'Esprit en partenariat avec la ville a organisé en ce dernier week-end de novembre la 3ème édition de "ScènEnDanse". Quatre vingt dix danseuses venues de Bruxelles, de Nancy, de Forbach ou du bassin de Longwy se sont inscrites à  ces stages. Ces cours de "jazz", de "street jazz" et de "dancehall" ont été donnés par des chorégraphes reconnues tels que Paola Commisso, Mehdi Kerkouche ou le parisien M‘Y des Heycrew. Pour les organisatrices, Anne-Sophie Régnier et Zahia Azzoune, cette troisième rencontre a connu un franc succès. D‘autres initiatives et des créations sont prévues pour l‘an prochain.


image